Catégorie : Non classifié(e)

Prenez soin de vous!

Prenez soin de vous!

La situation actuelle, déclenchée par le virus COVID19, bouleverse beaucoup de choses et nous interpelle tous de différentes manières. Nous sommes inquiets pour nos proches, également au Sri Lanka.

Malgré les nombreux défis que nous avons à relever, nous sommes là pour vous ! Prenez soin de vous!

Votre équipe Back to the Roots

Annulation de la rencontre des Adoptés

Annulation de la rencontre des Adoptés

Bonjour à tous,

en raison de la nouvelle réglementation du Conseil fédéral, nous devons malheureusement annuler la rencontre des Adoptés.
Nous sommes en train d’organiser une alternative pour vos questions sur le rapport ZHAW.

Dès que nous aurons quelque chose de concret, nous vous informerons.
Toutes le contributions versées seront bien entendu remboursées.
Dès que la situation se sera calmée, nous annoncerons une nouvelle date pour la rencontre des Adoptés.
Merci pour votre compréhension. Nous vous souhaitons tout le bon et restons en bonne santé🍀!

L‘équipe Back to the Roots

Rapport annuel 2018/2019

Rapport annuel 2018/2019

Droit à l‘identité

Pour tous les êtres humains, leur propre identité est le point de départ et le fondement d’un développement sain. L’identité est basée sur la connaissance de sa propre origine, de sa famille, de sa culture et de son histoire individuelle. Lorsque nous, les adoptés, nous nous posons la question de notre identité, nous avons encore un long chemin à parcourir, jusqu’à nos racines. Nous nous aventurons dans un voyage incertain dans le passé. Une fois en route, plus rien n’est comme avant. 

Il y a trois ans, je suis parti à la recherche de mes origines. J’ai commencé à rassembler les documents nécessaires et je me suis rendue au Sri Lanka. Je n’ai pas retrouvé mes parents biologiques, car mes documents d’adoption se sont révélés être des faux. Ce qui reste, c’est l’espoir et la nostalgie de ma famille.

Lors de l’échange avec les autres adoptés de Back to the Roots, des histoires similaires me parviennent. Les personnes concernées sont très peu sûres d’elles. Au lieu de trouver des réponses, des questions existentielles se posent : Pourquoi ai-je deux noms de naissance différents dans mes documents d’adoption ? Il manquent des documents essentiels dans mon dossier d’adoption. La procédure d’adoption a-t-elle été menée avec soin ? Comment dois-je m’y prendre si les enquêtes sur place au Sri Lanka montrent que l’histoire de mon adoption a été inventée ? Sur quoi est-ce que je construis mon identité ?

Ces questions sont très déstabilisantes. Même un environnement familial stable et de bons amis sont souvent incapables de faire face à cette douleur. Les nombreuses demandes de renseignements adressées à Back to the Roots montrent que les personnes touchées sont seules dans cette situation. Nous, les adoptés, avons besoin de quelqu’un qui soit indépendant, qui comprenne notre situation et à qui on ait pas besoin de justifier quoi que ce soit. Nous avons besoin du soutien de professionnels qui luttent avec nous pour faire en sorte que notre droit à l’identité soit garanti et que nous puissions nous rapprocher de nos racines au Sri Lanka.

Depuis que la loi sur l’adoption a été révisée en 2018, il existe un droit légal de connaître l’identité de la famille biologique. Les autorités ont le devoir de localiser nos familles. Je pense non seulement aux personnes adoptées, mais aussi à celles qui ont vu le jour grâce au don de sperme ou à la maternité de substitution. 

Il est enfin temps que les lois soient appliquées dans l’intérêt des personnes concernées. Le Conseil fédéral a commencé son travail et achèvera son rapport sur le postulat du Ruiz d’ici fin 2020. Avec l’équipe de Back to the Roots, je m’engage personnellement à faire en sorte que le rapport formule des mesures efficaces pour apporter un soutien concret aux personnes adoptées. Les autorités ont confirmé qu’elles prennent nos préoccupations au sérieux. Je me réjouis de travailler avec la Confédération et les cantons et remercie tous ceux qui nous soutiennent dans cette tâche !

Sarah Ramani INEICHEN
Présidente Back to the Roots

PDF Rapport annuel

Les réactions des adoptés sur le rapport de la ZHAW

Les réactions des adoptés sur le rapport de la ZHAW

Trafic d’enfants au Sri Lanka : les victimes demandent une aide immédiate pour trouver leur origine

Pendant des décennies, les autorités suisses ont toléré et même permis le trafic d’enfants du Sri Lanka. Une analyse historique réalisée à la demande de l’Office fédéral de la justice le confirme aujourd’hui officiellement.

« Ce rapport scientifique est un premier pas vers l’examen et la reconnaissance de la douleur de toute une génération d’enfants et de leurs familles », déclare Sarah Ineichen Présidente de l’association Back to the Roots. « Nous attendons des autorités suisses qu’elles nous présentent des excuses pour les injustices commises et qu’elles nous aident à trouver nos racines. »

Le rapport de la ZHAW (Haute école de sciences appliquées de Zürich), intitulé « Adoptions d’enfants du Sri Lanka en Suisse 1973-1997 », dresse une liste exhaustive des erreurs commises dans les pratiques d’adoption des années 70 à 90 en Suisse. Les autorités ont constaté pendant des années un trafic d’enfants du Sri Lanka vers la Suisse.

Lire le communiqué de presse de Back to the Roots

Des personnes concernées décrivent les sentiments que ce rapport leur provoque

Liens et téléchargements

La haute école de sciences appliquées de Zurich ZHAW a publié son rapport historique sur les adoptions du Sri Lanka.

La haute école de sciences appliquées de Zurich ZHAW a publié son rapport historique sur les adoptions du Sri Lanka.

Pendant des décennies, les autorités suisses ont toléré et même permis le trafic d’enfants du Sri Lanka. Une analyse historique réalisée à la demande de l’Office fédéral de la justice le confirme aujourd’hui officiellement.

« Ce rapport scientifique est un premier pas vers l’examen et la reconnaissance de la douleur de toute une génération d’enfants et de leurs familles », déclare Sarah Ineichen Présidente de l’association Back to the Roots. « Nous attendons des autorités suisses qu’elles nous présentent des
excuses pour les injustices commises et qu’elles nous aident à trouver nos racines. »

Le rapport de la ZHAW (Haute école de sciences appliquées de Zurich), intitulé « Adoptions d’enfants du Sri Lanka en Suisse 1973-1997 », dresse une liste exhaustive des erreurs commises dans les pratiques d’adoption des années 70 à 90 en Suisse. Les autorités ont constaté pendant des années un trafic d’enfants du Sri Lanka vers la Suisse.

Pour plus d’informations sur la publication du rapport et des réactions des personnes concernées

Le Comité contre les disparitions forcées de l’UNO examine les adoptions internationales en Suisse

Le Comité contre les disparitions forcées de l’UNO examine les adoptions internationales en Suisse

Les 30 et 31 mars, le Comité des Nations unies contre les disparitions forcées à Genève enquêtera sur la Suisse. En particulier, la Suisse doit expliquer les progrès réalisés dans la mise en œuvre du postulat Ruiz et montrer comment il faut garantir que les adoptions internationales n’impliquent plus de “disparitions illégales” au sens de la Convention.

Back to the Roots est très reconnaissant de l’étude des adoptions illégales systématiques sous l’angle des disparitions forcées, et de l’accent qui en résulte sur les conséquences pénales et l’assistance due aux victimes. Nous attendons de la Suisse qu’elle respecte les obligations énoncées dans la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées (en vigueur depuis le 1er janvier 2017).

Liens

Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées

Comité contre les disparitions forcées

Comité contre les disparitions forcées, session de Mar 2020. Liste de points à discussion

Rencontre des adoptés Back to the Roots, 12 Janvier 2020

Rencontre des adoptés Back to the Roots, 12 Janvier 2020

Chère adoptée, cher adopté,

Nous vous invitons cordialement à notre prochaine réunion des adoptés.

Nous nous retrouverons le dimanche 12 janvier 2020 pour un brunch convivial à Berne. Cette fois-ci, nous avons pu réserver un restaurant pour nous. Le coût du buffet et d’une boisson chaude s’élèvent à CHF 35.- par personne.

La partie officielle sera de 11h00 à 15h00. Ensuite, il y a la possibilité de partager un moment ensemble!

Les inscriptions seront acceptées jusqu’au 5 janvier 2020. Le restaurant a un nombre de places limité, alors inscrivez-vous au plus vite, c’est le premier arrivé, premier servi!

Veuillez utiliser ce formulaire d’inscription électronique.

Après l’inscription en ligne et le dépôt de 35 francs, vous recevrez un email de confirmation de notre part.

Veuillez noter que seul les Suisses adoptés du Sri Lanka, membres de l’IG de Back to the Roots, sont invités à cette réunion pour vous offrir un environnement sûr et sécurisé.

 Nous nous réjouissons de vous revoir à cette rencontre.

Cordialement,

L’equipe de Back to the Roots

L’inscription

Je suis adopté/e du Sri Lanka et participerai à la rencontre du 25.04.2020, organisé par Back to the Roots.

1ère partie d'échange sur le rapport ZHAW 10h15 -11h452ème partie déjeuner ensemble (buffet) 12h00 -16h00




Le repas s'élève à CHF 45.-

Merci de payer les 45.- CHF sur le compte suivant:
IBAN: CH97 0900 0000 6112 9366 1
Postfinance
Back to the Roots
1225 Chêne-Bourg

Je me suis inscrit/e au groupe d'intérêt Back to the Roots.
ouinon

Je suis d’accord que des photos seront prises de moi et utilisées sur différents média.Je ne veux pas que des photos soient prises de moi.

Nous te remercions pour l’inscription et au plaisir de te revoir.

L’équipe du Back to the Roots

BTTR l’a fait! L’ONU inclut nos préoccupations dans sa liste de revendications

BTTR l’a fait! L’ONU inclut nos préoccupations dans sa liste de revendications

En septembre 2018, Sarah Ineichen a présenté à un comité de l’ONU les préoccupations des adoptés du Sri Lanka. L’ONU a tenu compte de nos préoccupations et formulé des recommandations à la Suisse dans son rapport final.

Sarah Ineichen a été invitée de participer à la 63e session du Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU, le 15 octobre 2018, pour présenter les préoccupations des adoptés. Le sujet de la réunion était la formulation du 4e rapport sur la mise en œuvre du pacte, axé sur la santé de la population suisse.

Ces jours, nous avons été informés que les préoccupations de BTTR ont été incluses dans le catalogue de questions adressées aux autorités suisses, y compris les propositions de mise en œuvre.

Back to the Roots est très reconnaissant du soutien de l’ONU. La connaissance de vos parents biologiques est une pierre angulaire importante dans l’octroi de votre droit à votre propre identité.

Nouveau groupe Facebook pour les adoptées en suisse de tous les pays.

Nouveau groupe Facebook pour les adoptées en suisse de tous les pays.

Nous sommes heureux d’annoncer que, en raison d’une forte demande, le groupe Facebook fermé «Back to the Roots – Communauté d’intérêt pour les adoptées en suisse » a été lancé. Le groupe peut être rejoint par des adoptés de tous les pays et sert de cadre protégé pour l’échange, le réseautage et le soutien. Nous attendons avec impatience un échange animé avec vous! Liens