Les adoptées racontent

Les adoptées racontent

Pendant longtemps, a été décidé sur nous et a parlé de nous. Maintenant nous sommes des adultes et nous pouvons parler pour nous-mêmes.

Les adoptés adultes du Sri Lanka racontent comment on se sent être adopté, quels sont les défis auxquels ils sont confrontés. Ils racontent leur histoire et partagent leurs expériences avec nous.

Le premier voyage au Sri Lanka, avec mon mari, nos 3 enfants et mon père, a été une aventure émotionnelle. Voir comment les enfants traitent la terre, la culture et les gens, se rapprocher de leurs propres racines, a été très émouvant et enrichissant pour moi.
Amélie: «Maman, Sri Lanka est maintenant mon pays!»
Nous avons appris beaucoup de choses nouvelles et avons eu de belles rencontres avec des personnes différentes au cours de notre voyage. Cependant, il y avait aussi la partie difficile et difficile pendant notre temps au Sri Lanka. Après une année de recherche intensive pour ma mère (selon le certificat de naissance), nous avons finalement trouvé l’adresse de ma famille avec l’aide de notre ami. Au milieu du bidonville, il fait déjà sombre, dans une petite maison, avec environ 10 personnes … il y avait la femme, que je cherchais depuis si longtemps … mon cœur battait. Mais alors la grande frayeur … sa fille a ramassé mon certificat de naissance et dit: «Ramani, c’est moi!» Choquée, elle me regarde et me demande: “Pourquoi as-tu le même certificat de naissance que moi?”
Sa mère a expliqué qu’elle avait reçu de l’argent de la «dame» pour se faire passer pour ma mère, signer les documents de cession et me remettre à mes parents adoptifs au bureau d’adoption de Colombo …
Le monde s’est arrêté un instant …
J’ai perdu la prise sous mes pieds … j’ai craqué! Silence, consternation et larmes dans tous les visages. A ce moment, j’ai douloureusement réalisé que mon identité n’est qu’une copie, la plus jeune fille de cette femme. Mon nom Ramani a été la seule référence à mon Amma toute ma vie… maintenant je ne sais plus rien de mes propres racines.
Comment les gens peuvent-ils justifier de telles actions? Est-ce que personne ne s’est vraiment inquiété de notre état mental? Comment ce commerce de bébé pourrait-il être justifié pour l’amour de l’enfant pendant si longtemps?
Je suis reconnaissant pour nos trois enfants en bonne santé, pour l’amour de mon mari, ma famille et mes amis, pour tout ce que je suis aujourd’hui et permis de vivre.
Encore et encore j’entends que je devrais me concentrer ici et maintenant. Croyez-moi, j’essaie de toutes mes forces, mais quelque part est ma famille, les cousins ​​de mes enfants … le passé n’est pas seulement passé … il ne cesse de grandir. Comment devrais-je cesser d’espérer chercher l’ouïe? J’ai besoin de l’assurance que mon Amma m’a donné volontairement.
L’imagine que je lui ai été arrachée sous pression, volée après ma naissance et qu’elle a dit que je suis morte … ça me brise le coeur.
Chère famille et amis, je vous remercie du fond du cœur pour votre soutien et votre amour.
Vous me donnez la force nécessaire pour obtenir un autre morceau plus proche de la vérité … Merci.

S.R.I.

Je suis mariée et maman de 2 enfants. J’ai été adoptée en 1984, à l’âge de 21 mois par le biais de Miss Down Da Silva. J’ai grandi au sein d’une famille suisse très aimante.
J’ai eu la chance de retrouver ma mère biologique en 2001, avec le soutien de mes parents adoptifs avec qui j’ai d’ailleurs effectué ce voyage. Á l’époque, on ne parlait pas encore de tests ADN, et honnêtement, je ne me suis jamais posé plus de questions. Lorsque «l’affaire» des adoptions illégales au Sri-Lanka est sortie dans les médias suisses, j’ai commencé à avoir des doutes et à avoir très peur de ne pas avoir retrouvé la bonne personne. Je suis devenue membre du groupe Facebook BTTR et par ce biais j’ai su comment commander et réaliser un test ADN. Avec un énorme soulagement, le test s’est révélé être positif.
Aujourd’hui, je me sens entière. Je m’autorise enfin à vivre en revendiquant mes deux familles et mes deux cultures, qui font partie intégrante de moi. Je n’éprouve plus de conflit de loyauté par rapport à mes parents adoptifs. Tout semble penser qu’il s’agit d’une fin pour moi, mais ce n’est que le début de quelque chose. Mon histoire et celle de ma propre famille ne fait que commencer aujourd’hui. La boîte de Pandore s’est ouverte, avec toutes sortes de nouveaux questionnements. Comment concrètement vivre au quotidien avec ma famille sri-lankaise ? Comment échanger au maximum ? Quand partir ? Pourrais-je rencontrer d’autres membres de ma famille ? Comment mes frères et sœurs du Sri-Lanka vont réagir en nous voyant ? Etc.

N.G.

Seit ich 7 bin , frage ich mich wiso ich im Heim bin und nicht bei der richtigen Mami ,was sind das für Eltern von hier…warum…Die Gruppenleiter ich wusste nicht was das alles ist. auf einmal so viele Kinder / konnte mich damit nicht anfreunden….ab da gings dann richtig mies zu und her…
Warum schlugen die Gruppenleiter / Soziz einem aufs Maul ,wenn mann nach der Leiblichen  Mami gefragt hat?
Irgendwie hab ich keine Lust mehr mich mit diesem Zeugs zu befassen, es geht mir sofort schlechter, Schmerzen tauchen wieder vermehrt im Rücken sowie Ohr (stechen) bis in den Hals auf die Wirbelsäule aus, was der Osteopath zur Zeit auch behandelt. Der Stress , sei auch ein Problem, das es verspannt sei und dann schmerzt mit den belastungen zusammen. Es ist zwar besser geworden aber der obere Bereich vom Ohr, Hals, Wirbelsäule,  rechter oberarm / Schulter, ist Total hart ,das kommt von den Schweren Lasten heben in der Kindheit ,im Heim und Wochenenden bei dem Typen von der Adoptivmutter’, Sägerei ,ständig Bretter beigen, das kozte mich so an, daher auch immer wieder eskalationen / unstimmigkeiten, schuldzuweisungen, wenn die katze mir aufs Kopfkissen pisst, dann bin ich das gewesen , er glaube mir nicht da ich früher auch immer ins Bett gepisst hätte….und im Keller hätte ich den Stromstecker ausgezogen und das Fleisch im Tiefkühler war dann verdorben….Das waren die letzten solche heftigen Abenteuer….
Sie sagte am Tel. ständig ….ich sei doch so ein süsses baby gewesen usw. ….ich sage nur ….sind das nicht alle, wenn sie babys sind ….??? wir werden auch grösser….

A.H.