Auteur : Ursula Berset

Le Comité contre les disparitions forcées de l’UNO examine les adoptions internationales en Suisse

Le Comité contre les disparitions forcées de l’UNO examine les adoptions internationales en Suisse

Les 30 et 31 mars, le Comité des Nations unies contre les disparitions forcées à Genève enquêtera sur la Suisse. En particulier, la Suisse doit expliquer les progrès réalisés dans la mise en œuvre du postulat Ruiz et montrer comment il faut garantir que les adoptions internationales n’impliquent plus de “disparitions illégales” au sens de la Convention.

Back to the Roots est très reconnaissant de l’étude des adoptions illégales systématiques sous l’angle des disparitions forcées, et de l’accent qui en résulte sur les conséquences pénales et l’assistance due aux victimes. Nous attendons de la Suisse qu’elle respecte les obligations énoncées dans la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées (en vigueur depuis le 1er janvier 2017).

Liens

Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées

Comité contre les disparitions forcées

Comité contre les disparitions forcées, session de Mar 2020. Liste de points à discussion

BTTR l’a fait! L’ONU inclut nos préoccupations dans sa liste de revendications

BTTR l’a fait! L’ONU inclut nos préoccupations dans sa liste de revendications

En septembre 2018, Sarah Ineichen a présenté à un comité de l’ONU les préoccupations des adoptés du Sri Lanka. L’ONU a tenu compte de nos préoccupations et formulé des recommandations à la Suisse dans son rapport final.

Sarah Ineichen a été invitée de participer à la 63e session du Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU, le 15 octobre 2018, pour présenter les préoccupations des adoptés. Le sujet de la réunion était la formulation du 4e rapport sur la mise en œuvre du pacte, axé sur la santé de la population suisse.

Ces jours, nous avons été informés que les préoccupations de BTTR ont été incluses dans le catalogue de questions adressées aux autorités suisses, y compris les propositions de mise en œuvre.

Back to the Roots est très reconnaissant du soutien de l’ONU. La connaissance de vos parents biologiques est une pierre angulaire importante dans l’octroi de votre droit à votre propre identité.

Nouveau groupe Facebook pour les adoptées en suisse de tous les pays.

Nouveau groupe Facebook pour les adoptées en suisse de tous les pays.

Nous sommes heureux d’annoncer que, en raison d’une forte demande, le groupe Facebook fermé «Back to the Roots – Communauté d’intérêt pour les adoptées en suisse » a été lancé. Le groupe peut être rejoint par des adoptés de tous les pays et sert de cadre protégé pour l’échange, le réseautage et le soutien. Nous attendons avec impatience un échange animé avec vous! Liens

2ème reportage RTS sur les adoptions illégales au Sri Lanka

2ème reportage RTS sur les adoptions illégales au Sri Lanka

Secouée par les révélations de la chaîne de télévision néerlandaise Zembla, la télévision suisse RTS/SRF a diffusé il y a environ un an un documentaire sur les procédures d’adoption illégales entre le Sri Lanka et la Suisse. L’émission «Les bébés volés du Sri Lanka, un scandale suisse» (RTS, 4 octobre 2018) a révélé qu’un véritable commerce de bébés sri-lankais avait eu lieu en Suisse. Aujourd’hui, il est clair que le commerce de bébés a été rendu possible parce que de nombreux organismes ou acteurs indépendants -notamment en Suisse- y ont participé et/ou ont laissé faire pendant des décennies.

Le 19 septembre 2019, RTS a diffusé le deuxième documentaire: «Trafic de bébés volés, l’heure des comptes»

Les révélations du reportage sont choquantes: des bébés laissés à l’abandon dans leurs propres excréments et urines sur des matelas de fortune, attendant leur départ pour la Suisse. Bien qu’elles aient été informées des agissements illégaux, les autorités suisses ne sont pas intervenues pour stopper le trafic. Deux agences d’adoption sont en cours d’examen dans le canton de Neuchâtel et celui de Saint-Gall. Les autorités cantonales et la Confédération restent perplexes devant la caméra et se rejettent mutuellement la responsabilité.

Regarder et partager: «Trafic de bébés volés, l’heure des comptes» (sur SRF1 le 25 septembre 2019).